David Olaizola

David Olaizola est né en 1973 à Itxassou, en plein coeur du Pays Basque, où il manifeste très tôt des dons pour la musique. Il étudie d’abord la trompette, mais se sent très vite attiré par le chant. En 1996, il intègre l’orchestre Alegerak et se produit dans les soirées basques de Pierre Oteiza. Cette activité l’emmène à se produire dans des foires et salons internationaux. David Olaizola chante alors à Bruxelles, Metz, Colmar et enfin Paris où il passe en vedette au Salon de l’Agriculture. Sa carrière est lancée et beaucoup s’accordent à reconnaître en lui le digne successeur des grands chanteurs basques qui l’ont précédé.
Doté d’une voix exceptionnelle, ce jeune basque semble promu à un avenir brillant car la chanson basque de l’époque commence à s’essouffler. Toujours en 1996, David est contacté par le Ministère de la Jeunesse et des Sports et s’embarque pour Bangkok en Thailande afin de représenter la France dans le cadre des rencontres “Jeunesse et Sports pour Tous”.
L’année suivante voit la parution de son premier enregistrement. Mais les exemplaires sont si vite épuisés que le chanteur et son groupe décident de rentrer en studio moins d’un an plus tard afin de réaliser un nouveau disque. Le CD sortira en juin 1998, quelques mois à peine avant le départ de David et de son orchestre pour une tournée en Australie.
En 1999, sa passion pour le chant le pousse à rejoindre les rangs du célèbre chœur d’hommes Errobi Kanta de Bayonne. Il en devient très vite un des solistes attitrés, mais continue néanmoins de se produire sur les scènes de France et de Navarre (et même beaucoup plus loin !) avec son orchestre Alegerak.
Cette année là est aussi celle de la sortie du premier album de David Olaizola en solo. Ce disque intitulé “A tous ceux” est principalement composé pour le chanteur par Pierre André Dousset (auteur de chansons pour Enrico Macias, Mireille Mathieu, Gérard Depardieu...) et cet enregistrement va installer le jeune basque au sommet de la hiérarchie des chanteurs de son pays d’origine.
Tout au long de l’année 1999, les concerts internationaux de David vont s’enchaîner: Wiesbdaen (Allemagne), Vienne (Autriche), Montreal (Québec), Toronto (Canada), San Fransisco (U.S.A), puis, en 2000, David et son orchestre se produisent à Amsterdam (Pays-Bas), Londres (Royaume Uni), Paris, Hanovre (Allemagne), Chicago et New York pour finir.
En moins de 4 ans, David Olaizola est devenu l’ambassadeur de la France en général, et du Pays Basque en particulier. L’engouement pour le chanteur est tel que le Comité régional du tourisme en Aquitaine décide alors de confier au jeune chanteur basque la réalisation d’un disque destiné à le promouvoir. C’est ainsi qu’en septembre 2000 sort le CD “Venez en Aquitaine”. Ce disque est écrit par le tandem de compositeurs Xavier Lorente / Christophe Ithurritze, et les titres qui en sont extraits reçoivent un accueil enthousiaste sur toutes les radios du sud de la France.
Le succès de cet album va désormais conforter David dans son idée de se lancer pleinement dans une carrière solo. Durant l’année 2001, il s’entoure d’un nouvel orchestre de talentueux jeunes musiciens et donne des concerts dans toute la France afin de rôder la formation. Au mois de Mars, il se produit pour la quatrième fois au Salon de l’Agriculture de Paris et une vidéo de l’un de ses spectacles sort quelques temps après.
En 2007, il crée la confrérie de la cerise d\''Itxassou destinée à valoriser les produits locaux et à favoriser les échanges entre les différentes cultures culinaires régionales. En Juillet, un spectacle est donné sur la place du village d'Itxassou où se produisent ensemble les Chanteurs Pyrénéens de Tarbes, les Choeurs Basques et David.
Le 8 novembre 2008, à la demande de la Fédération Française de Rugby, David interprète la Marseillaise pour le match France-Argentine, au stade Vélodrome. Depuis, David a sorti d'autres albums, que nous vous invitons à découvrir avec Agorila.

Résultats 1 - 8 sur 8.
Résultats 1 - 8 sur 8.