Naia Robles

Née dans une famille d’artistes, Naia Robles grandit avec ses deux frères, Gorka et Koldo, dans l’univers des spectacles de son père Iker.
Naia commence son apprentissage artistique dès son plus jeune âge : musique, danse et dessin. Elle rentre au Conservatoire de Bayonne à l’âge de 5 ans où elle apprend le solfège et prend des cours de txixtu avec Iñaki Urtizberea pendant 7 années. Elle décide ensuite de se tourner vers le piano et la guitare.
A 13 ans, sa tante la chanteuse Estitxu, lui propose de chanter avec elle. C’est alors que commencent 12 années d’une grande complicité. En 1985, c'est la naissance du quatuor Aritzak, constitué de ses deux frères et de son père.
Nouveau dans son genre, le groupe explore des chansons traditionnelles basques mais aussi un répertoire plus international, sur des arrangements modernes à 4 voix.
15 ans de scène et 7 CD permettront au quatuor de croiser le chemin de grands artistes : Muvrini, Trio Esperanza, Diane Tell, Hugues Aufray, mais aussi d’effectuer une tournée en Argentine en 1996 avec le quatuor argentin Opus Cuatro.
Riche de toutes ces expériences, Naia collabore et devient la coordinatrice des chants dans les créations du chorégraphe Claude Iruretagoyena (1992 Xirula Mirula, 1996 Ixtorio Mixtorio, 2000 Ingura Mingura,  2004 Côté cour Côté jardin,  2005 Kutx ala Pil).
En 2000, elle crée le spectacle Aingeru (ange en basque) dans lequel elle met en scène l’histoire du cycle de la vie à travers le chant, la musique, la danse et l’image. L’album du même nom sort en 2001 et remporte un vif succès. Aujourd’hui elle revient à ses racines en nous présentant l’album Estitasuna en hommage à sa tante, cette artiste trop tôt disparue.

Résultats 1 - 3 sur 3.
Résultats 1 - 3 sur 3.